PEAU DE FORET

Projet de film sur le rapport des villageois à la forêt qui les entoure dans le contexte extractiviste d'Ixiamas

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/3

Résumé

«Il y a très très longtemps, du néant apparurent les marihuis et naquit l’énergie, l’univers, les astres, les planètes et d’elleux les premières cellules de vie en forme d’œufs. Ainsi fut le commencement. Chaque planète avait ses gardien.nes qui y maintenaient l’équilibre et parmi elleux, les jichis de l’amazonie. Maîtres des animaux, des plantes, des lagunes et de tout ce qu’il y a dans la jungle, ils habitent dans les arbres les plus anciens.» Aujourd’hui, des arbres et des ressources autour d’Ixiamas, village d’Amazonie bolivienne, il y en a de moins en moins. Par les récits croisés de Clarivel, directrice de la coopérative minière El Turbion, la fable «Où sont les jichis» qu’elle écrit et Guido dit « l’ingé » pour avoir traversé à 11 ans la jungle avec son grand-père aveugle il y a 50 ans, le film pose la question de notre lien au vivant dans un contexte où ce qui était hier vivant est devenu aujourd’hui valeur marchande.

Accompagnement /   Ecole documentaire de lussas - Journées rencontres producteurs 22-27 octobre 2022

                              Ecole documentaire de lussas - Accompagnement à l'écriture mai-juin 2022