top of page

HERITAGE ERODE

Installation plastique et sonore

Héritage Érodé, 2023

Installation

Iga Vandenhove & Isabel Judez

Terrazzo marin, terre cuite, béton, roches sédimentaires de réemploi, tiges métalliques et dispositif sonore avec détection de mouvement.

 

Projet d'installation dans le cadre d'une résidence artistique aux Jardins d'Etretat.

 

Isabel Judez et Iga Vandenhove, un duo d'artistes en résidence, s'orientent dans leurs pratiques individuelles et collectives vers des enjeux écologiques et sociaux. Tout dernièrement dans le projet de résidence, elles ont été portées par une réflexion autour de l’équilibre des écosystèmes qui a mené à l'emploi de matières biosourcées tout autant qu’à une fabrication solidaire en partenariat avec le lycée Schuman Perret du Havre.

 

Intégrant une dimension plastique et sonore, l'œuvre s’inspire de l'identité minérale et écosystémique de la région cauchoise en jouant du contraste entre l'héritage architectural et l'héritage naturel. On y retrouvera des matières présentes dans la ville et les falaises comme des roches sédimentaires, du béton et de l’argile.

 

Reprenant les étapes d’érosion du silex au galet, l'œuvre se compose de milliers de pierres flottantes. Se déployant sur trois terrasses successives de manière architecturale et géométrique, elles donnent à voir par un effet cinétique un pan de falaise en constante formation et désagrégation comme pour mieux souligner l'épuisement des ressources naturelles. Ces roches ainsi mises en mouvement évoquent aussi une matière minérale loin d’être inerte. Le vivant, qui a joué un rôle capital dans la formation des falaises calcaires, tient une place primordiale au sein de l'installation par l'utilisation d'un terrazzo marin fait à partir de ciment et de coquillages rebuts de restauration mêlant la main humaine et l'action du vivant en son sein.

 

Ces supposées polarités prendront un corps d’autant plus sensible par le passage des gens autour de l'œuvre et des sons disparates déclenchés. Ensemble, ils donnent à entendre un environnement sonore maritime… pourtant issu de sons intégralement captés dans l’atelier ORGO lors du processus de fabrication de l'œuvre. Là où le crissement d’une perceuse évoque le chant d’un oiseau, où la bétonnière fait ressac et le terrazzo devient galet, l'œuvre explore les notions de naturel et d'artificiel, d'enchevêtrement du vivant et de la technologie pour questionner l'impact humain au sein des cycles écosystémiques contemporains.

Co-création / Isabel Judez et Iga Vandenhove

Partenariat / Lycée professionnel Schumann-Perret au Havre - Atelier gros oeuvre, Pôle céramique Normandie

Exposition / Les jardins d'Etretat, Etretat  - Du 14 juillet 2023 à janvier 2025

Remerciements / Aux professeurs et élèves du lycée Schumann-Perret au Havre : Jérémie, Jonathan, Marylin, Sandrine, Alain, Clothaire, Enzo. A la classe Segpa du Havre avec Mamadou, Alexandra, Komba, Raphaël, Sada. Au pôle céramique Normandie et Pierre. Aux jardiniers des jardins d'Etretat : Nicolae, Micha et Alexandre. A l'équipe du jardin : Olga, Anastasia et Tatiana.

REPORTAGE SUR L'OEUVRE - France 3

1er MONTAGE DE L'OEUVRE

PROCESSUS DE FABRICATION - Entre Etretat et Le Havre

bottom of page